octobre 18, 2021
e-commerce

4 conseils pour augmenter le taux de conversion de votre e-commerce

Le taux de conversion est peut-être la mesure la plus importante pour votre entreprise de commerce électronique. Directement lié aux ventes, c’est le paramètre qui mesure le mieux l’efficacité de votre site. Il est donc légitime de se demander dans quelle mesure votre boutique en ligne est capable de convertir en clients les visiteurs qui se promènent sur vos pages web de commerce électronique.

Découvrez les avantages de l’externalisation du commerce électronique !

Travailler à l’optimisation de cette métrique doit être une priorité, même si parfois il peut arriver de se perdre dans les détails, liés par exemple aux aspects graphiques du site. C’est pourquoi nous avons rassemblé quelques conseils pour vous aider si vous subissez (ou voulez éviter de subir) une baisse de votre taux de conversion !

La situation classique est la suivante : taux de visite élevé, taux de conversion faible. Qu’est-ce que cela signifie ? Les clients potentiels entrent volontiers dans la boutique en ligne, mais finissent par ne pas acheter. Qu’est-ce qui les arrête ? La première étape vers l’augmentation de votre taux de conversion consiste à examiner d’un œil critique votre configuration de commerce électronique. Pour diverses raisons, certains aspects et pratiques stratégiques considérés comme importants ont pu finir par nuire à l’expérience utilisateur ou réduire la probabilité d’achat des visiteurs, transformant votre boutique en ligne en un lieu de passage virtuel où personne n’a vraiment envie de s’arrêter.

La première étape pour résoudre le problème, cependant, est d’identifier le problème lui-même : voici 5 conseils qui peuvent être utiles pour améliorer les performances de votre e-commerce !

1. Travaillez l’optimisation de votre site

Même lorsque vous pensez avoir atteint le sommet, il est toujours possible de s’améliorer. De la vitesse de chargement à l’accessibilité du contenu, la quantité d’aspects que vous devez prendre en compte pour vous assurer que votre expérience utilisateur est propice à l’augmentation de votre taux de conversion est vraiment considérable. Par exemple, assurez-vous que votre site reflète la règle des 3 clics et qu’il n’y a pas de pages qui ne fonctionnent pas ou qui sont trop lentes à charger : dans ces cas, le taux d’abandon est presque certain. De plus, la structure même du site doit être continuellement remise en question. Demandez-vous périodiquement si les catégorisations que vous avez adoptées et les filtres que vous autorisez à utiliser dans la phase de recherche sont optimaux pour vous aider à atteindre les résultats de la recherche dans le plus court délai possible. Ce faisant, vous découvrirez peut-être des domaines à améliorer et prendrez des décisions qui affecteront de manière significative le taux de conversion de votre e-commerce !

2. L’importance des contenus dans le taux de conversion

En plus des aspects, peut-être plus techniques, mentionnés dans le premier point, le deuxième pilier d’un e-commerce est représenté par les contenus. Place ensuite aux images qui sont capables de capter l’attention, mais en même temps qui encouragent l’achat en mettant en évidence toutes les caractéristiques des produits. Si l’aspect strictement graphique est certainement important, le pouvoir des mots est peut-être encore sous-estimé. Les textes, en effet, doivent être considérés comme un élément d’importance égale aux images et c’est souvent dans la capacité à décrire correctement un produit, avec tous ses avantages et, peut-être aussi, ses inconvénients, que réside la possibilité de réaliser une vente.

En revanche, si ce même article n’est pas rédigé d’une certaine manière qui favorise la fluidité, il est difficile d’imaginer que les lecteurs iront au fond des choses. De même, les mots doivent pouvoir accompagner correctement le visiteur sur le chemin qui le mènera à devenir un client : vous constaterez peut-être que seuls quelques mots vous ont séparé d’une augmentation de votre taux de conversion !

3. Redéfinir le processus d’achat

 

Si vous remarquez une baisse de votre taux de conversion, un autre aspect à prendre en compte est certainement le processus d’achat. En fait, dans quelle mesure le chemin qui mène le client à l’achat est-il intuitif ? Y a-t-il des étapes qui peuvent constituer un frein et favoriser le taux d’abandon du site ? De plus en plus de personnes cherchent à créer un commerce électronique où il n’est pas nécessaire de créer un compte. Cela peut sembler anodin, mais une telle stratégie peut conduire à saisir l’achat d’utilisateurs moins expérimentés ou, tout simplement, plus paresseux.

Encore une fois, y a-t-il suffisamment de moyens de paiement ? Bien qu’il s’agisse certainement d’un élément de coût important pour le vendeur, l’investissement dans la mise à disposition d’options de paiement multiples est certainement un choix avec un retour sur investissement positif, car chaque utilisateur, comme dans les magasins physiques, peut avoir des besoins et des exigences différents, surtout dans cette phase délicate, donc… mieux vaut ne pas prendre de risque !

4. Comment gérer les frais d’expédition ?

 

Un autre élément qui détermine fortement le taux de conversion est représenté par les frais d’expédition. De ce point de vue, les places de marché comme Amazon ou Zalando ont établi une norme assez élevée sur le marché, en habituant de nombreux consommateurs à ne pas payer les frais d’expédition, qui, au contraire, ont longtemps été payés sans sourciller. Le fait que cette habitude ait été créée chez les consommateurs ne signifie toutefois pas que ces coûts doivent nécessairement être transférés au détaillant en tout état de cause.

Ce qui est certain, c’est qu’au fil du temps, une obligation pour ceux qui gèrent un e-commerce s’est créée de ce point de vue : la clarté. Il est en effet juste que les frais de port, lorsqu’ils existent, soient rapidement et clairement communiqués à l’acheteur potentiel, qui évitera ainsi de trouver des « surprises » dans son panier. De manière optimale, cependant, une stratégie visant à minimiser au moins les frais d’expédition devrait être mise en œuvre : comme prévu, la concurrence est féroce et la sensibilité des consommateurs est élevée de ce point de vue.

L’importance de la synergie entre le commerce électronique et le marketing

En matière de taux de conversion, il n’y a jamais de chance d’être vraiment satisfait. Bien qu’il soit naturel de se poser la question, définir un taux de conversion optimal pour une boutique en ligne est peut-être trop prétentieux, car de nombreuses variables entrent en jeu.

 

Au-delà du secteur d’appartenance, les investissements que vous faites en marketing, par exemple, influencent aussi beaucoup le taux de conversion que vous pouvez attendre d’un e-commerce. C’est pourquoi, afin d’avoir une vision plus objective de sa propre activité, il est souvent préférable de s’appuyer sur un partenaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *